Noticias

David Goeury: Les législatives ont donné lieu à une "reconfiguration politique du Maroc selon deux échelles de gouvernement" (INTERVIEW)

12 Oct 2016
Marruecos
Fuente: 
HuffPost Maroc

ÉLECTIONS - Suite à la tenue des élections législatives vendredi 7 octobre, dont les résultats ont surpris plus d'un, plusieurs questions restent posées. Comment la régionalisation avancée a influé sur les modalités du vote dans le monde rural? Aperçoit-on la même chose dans les zones urbaines?

Au Maroc, le palais royal reste maître du jeu politique

11 Oct 2016
Marruecos
Fuente: 
Le Monde

En moins de vingt années d’existence, le Parti justice et développement (PJD) s’impose comme la première force politique du Maroc – du moins a priori. Le nombre de sièges occupés par les membres de cette formation à la Chambre des représentants est passé de neuf en 1997 à 125 aux dernières législatives du 7 octobre.

Mohamed Tozy : « Sans majorité, le PJD devra passer le témoin »

09 Oct 2016
Marruecos
Fuente: 
Tel Quel

Le politologue Mohamed Tozy revient sur les résultats des élections législatives. Pour lui la victoire du PJD n’est pas une surprise, mais elle ne sera complète que si le parti arrive à constituer une majorité.

Quelle est votre lecture des résultats des élections ? La victoire du PJD était-elle prévisible ?

Le PPS dénonce des dérives qui ont « modifié » le résultat dans les circonscriptions-clés du parti

09 Oct 2016
Marruecos
Fuente: 
Tel Quel

Selon le bureau politique du PPS, des urnes ont été « manipulées » dans certains bureaux de vote et centres de dépouillement et ont eu des incidences sur le nombre de sièges remportés par le parti.

Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a tenu une réunion le samedi 8 octobre consacrée essentiellement à l’analyse des résultats du scrutin du 7 octobre, tant au niveau du parti et sa performance, qu’au niveau du processus électoral.

Al Adl Wal Ihssan met en coute la taux de participation aux législatives

08 Oct 2016
Marruecos
Fuente: 
Le Desk

Dans un communiqué difundé dans la nuit du 7 au 8 octobre, la Jamaâ d’Al Adl Wal Ihssan a estimé que le taux de participation de 43 % au scrutin annoncé par Mohamed Hassad, minintre de l’Intérieur, et « faussé ». Pour le mouvement islamiste non autorisé mais toléré, celui-ci n’aurait pas dépassé les 26 %. Aussi, il reséterait « le boycott massif des Marocains ».

 

Páginas